Axa France est sanctionnée pour des carences de lutte antiblanchiment

le 12/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Axa France est sanctionnée pour des carences de lutte antiblanchiment

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a infligé à Axa France Vie, filiale d’Axa, une amende de 2,5 millions d'euros pour des manquements dans ses procédures de prévention du blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Dans une décision rendue le 8 décembre et publiée hier, la commission des sanctions de l'ACPR, explique notamment avoir relevé chez l'assureur français « des carences [...] en matière d'identification et de vérification de l'identité » de clients à la suite de contrôles réalisés entre septembre 2013 et juillet 2014. Le régulateur estime en outre qu'Axa France Vie disposait de dispositifs « insuffisants » en matière de « détection de personnes faisant l'objet d'une mesure restrictive ou de gel des avoirs ».

Axa France explique avoir investi 27 millions d’euros depuis les contrôles de l'ACPR pour automatiser ses procédures de contrôle et sensibiliser ses salariés. La filiale a aussi indiqué ne pas avoir fait de choix à ce stade sur un éventuel recours contre la décision de l'ACPR, qui ne concerne pas de cas avéré de blanchiment.

Sur le même sujet

A lire aussi