L’Italie concentre 29% des créances bancaires douteuses de la zone euro

le 30/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Italie concentre 29% des créances bancaires douteuses de la zone euro
(Photo MPS.)

Les banques italiennes détiennent près de 29% des 990 milliards d'euros de créances douteuses de la zone euro, selon des chiffres publiés hier par la Banque centrale européenne (BCE). Le niveau élevé des créances douteuses, héritage de la crise financière, freine le crédit et sape la confiance dans le système bancaire de pays d’Europe du Sud comme l'Italie, Chypre et la Grèce. Le problème est particulièrement saillant en Italie où 14 grandes banques détiennent pour 286 milliards d'euros de créances, de titres de dettes et d'éléments hors bilan présentant un risque de non-recouvrement ou de sous-performance. Cela concerne plus d'un prêt sur dix en Italie et presque un tiers des créances douteuses détenues par les 124 banques de la zone euro supervisées par la BCE et prises en compte dans l'étude, qui se fonde sur des chiffres à fin juin.

Sur le même sujet

A lire aussi