Les Banques Populaires veulent mieux financer l’innovation

le 28/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque forme ses conseillers à l'accompagnement des entreprises innovantes dans un tiers de ses centres d'affaires.

Les Banques Populaires veulent mieux financer l’innovation
Le groupe Banque populaire est très présent auprès des petites et très petites entreprises.
(Photo BP.)

La France compte 10.000 start-up et 66.000 entreprises innovantes de plus de dix salariés qui ne demandent qu’à financer leur croissance. Mais comment ? Hier, le groupe Banque populaire a présenté un dispositif d’accompagnement dédié, baptisé Next Innov. L’établissement a labellisé 50 de ses 150 centres d’affaires entreprises pour créer, en nombre d’implantations, «le plus grand réseau d’accompagnement bancaire des entreprises innovantes en France».

Concrètement, dans chacun de ces centres labellisés, un conseiller référent innovation spécialement formé devra identifier en une heure le potentiel d’affaires d’une start-up ou d’une d’entreprise et lui proposer soit une solution de financement spécifique, soit un accompagnement (dans un incubateur local, à l’étranger…).

Très présent auprès des petites et très petites entreprises, le groupe veut financer leur croissance et développer son ancrage auprès des PME-ETI. Il est le premier apporteur de garantie de financement de Bpifrance, devant le Crédit Agricole et BNP Paribas. «Nous accompagnons 45.000 créateurs d’entreprises par an, et dans certaines régions - Lyon, le Jura, les Vosges -, nous avons jusqu’à 50% de parts de marché, explique Christophe Descos, directeur du marché des entreprises et des institutionnels Banques Populaires. Nous voulons être aussi forts pour les accompagner dans leurs projets de croissance. Mais nos dispositifs ne correspondaient pas forcément aux entreprises innovantes.»

Les investissements immatériels en donnent un bon exemple : catégorisés comme des dépenses courantes, ils ne peuvent pas bénéficier d’un classique prêt d’équipement. Pourtant, certaines charges engendreront de la compétitivité à terme, comme lorsqu’une entreprise souhaite créer un département R&D, un site de e-commerce, ou une direction export.

L’offre de financement répondant à ces problématiques a été lancée dès 2014 par l'enseigne en partenariat avec le Fonds européen d’investissement (FEI). Deux ans et demi plus tard, le prêt Innov&Plus a permis de financer 1.000 entreprises à hauteur de 250 millions d’euros en tout. Le partenariat a été renouvelé en 2016. Pour accompagner la croissance des entreprises à l’étranger, les Banques Populaires mettent en avant Pramex International, filiale de BPCE. Cette dernière a ouvert deux bureaux supplémentaires cette année, à San Francisco et à Barcelone.

Sur le même sujet

A lire aussi