Deutsche Bank provoque une correction des valeurs bancaires

le 30/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Salle de marché de Deutsche Bank.
(Crédit DB.)

Les inquiétudes entourant la santé de Deutsche Bank pèsent à nouveau sur les valeurs bancaires européennes ce vendredi. Après avoir abandonné jusqu’à 3,8% dans la matinée, l’indice Eurostoxx Bank perdait encore près de 2,5% à la mi-séance dans un contexte de volatilité marquée.

Si l’action Deutsche Bank est finalement revenue dans le vert, elle a encore connu un début de séance éprouvant. Dans le sillage d’une information de Bloomberg indiquant que des hedge funds ont réduit ou coupé leur recours aux services de prime brokerage de la banque allemande, son titre avait abandonné jusqu’à 8,8%, après avoir chuté jeudi de 6,3% et de 7,1% lundi dernier.

« Nous devrions considérer [cette information] dans un cadre plus large : Deutsche Bank a globalement plus de 20 millions de clients », a relativisé ce vendredi John Cryan, le patron de la banque allemande, dans un message à ses salariés.

Parmi les établissements les plus chahutés figurent aussi Commerzbank, dont l’action abandonne plus de 4,5% à la mi-séance. Le titre de la banque a déjà abandonné 5,3% ce jeudi dans le sillage de l’annonce de la suppression de 9.600 emplois, soit 20% de ses effectifs. Le titre d’UniCredit, qui préparerait une augmentation de capital périlleuse, recule lui aussi de plus de 4,5%, portant son plongeon à plus de 62% depuis janvier.

Les banques françaises n’ont pas échappé à l’onde de choc provoquée par Deutsche Bank, qui ravive les craintes sur l’ensemble du secteur dans un contexte de taux très bas. L’action Société Générale abandonne 3,6%, contre une chute de 3,3% pour BNP Paribas. Crédit Agricole perd 2,5%.

Sur le même sujet

A lire aussi