Deutsche Bank chute suite aux 14 milliards de dollars réclamés par les Etats-Unis

le 16/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Agence Deutsche Bank à Berlin.
(Photo DR.)

Deutsche Bank perdait presque 8% à la mi-journée à la Bourse de Francfort, après avoir annoncé que le département américain de la Justice (DoJ) lui réclamait 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour mettre fin à une enquête sur la vente de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS). Le dédommagement réclamé par la justice américaine, qui fera probablement l'objet de plusieurs mois de négociations, est nettement supérieur à ce qu'anticipaient Deutsche Bank et le marché.

L’annonce « constitue un coup de tonnerre » pour les investisseurs et les analystes, qui se réjouissaient la semaine dernière de spéculations sur un montant de l'ordre de 3 milliards de dollars, commente Ingo Frommen, chez LBBW. Le marché a été totalement « pris au dépourvu », ajoute-t-il.

La première banque allemande a dit n'avoir nullement l'intention de s'acquitter d'une telle somme. « Les négociations ne font que commencer. La banque s'attend à ce qu'elles débouchent sur une issue similaire à ce que d'autres banques ont pu connaître, avec des montants nettement moins élevés », précise son communiqué. Au 30 juin, le total des provisions de Deutsche Bank pour frais juridiques s'élevait à 5,5 milliards d'euros.

Sur le même sujet

A lire aussi