La technologie blockchain se développe dans l’obligataire

le 03/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La technologie blockchain se développe dans l’obligataire
(© Fotolia)

Quarante des plus grandes banques mondiales, parmi lesquelles HSBC, Citigroup et BNP Paribas, ont testé un nouveau système de transactions obligataires utilisant la technologie de validation « blockchain » (dont la monnaie virtuelle bitcoin est la déclinaison la plus connue), a annoncé la société R3 CEV, fintech spécialisée dans l'utilisation du blockchain sur les marchés.
Les banques réunies par R3 CEV ont évalué cinq fournisseurs de technologies dans le domaine des transactions obligataires: Ethereum, généralement considéré comme le plus avancé et le plus ambitieux, Chain, Eris Industries, IBM et Intel. Elles estiment que ce type de technologies peut être synonyme d'économies en réduisant le nombre d'intermédiaires et en améliorant la transparence des transactions.
Le Conseil de stabilité financière du G20 a inscrit samedi dernier l'évaluation des implications systémiques des fintech à son programme de travail de 2016, ce qui pourrait conduire à la mise en place d'une réglementation spécifique, afin d'éviter que de nouvelles technologies ne viennent déstabiliser le système financier mondial.

A lire aussi