BNP Paribas Personal Finance accélère sa mue numérique

le 19/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

BNP Paribas Personal Finance accélère sa mue numérique
(rea)

Le pôle de crédit à la consommation de BNP Paribas, qui comprend entre autres Cetelem, entend produire 5 milliards d’euros de crédit en ligne à horizon 2017, ont indiqué vendredi ses dirigeants lors d'une rencontre avec la presse. Entre 2012 et 2015, la production de crédit sur internet du groupe est passée de 1,9 milliard à 3,3 milliards d’euros, soit un taux de croissance annuelle moyenne de 20% par an. Le nombre de contrats traités en ligne avec signature électronique a dépassé les 2 millions l’an dernier.

Pour accompagner cette montée en puissance numérique, BNP Paribas Personal Finance a prévu d’investir 101 millions d’euros sur 2015-2018, en se concentrant sur six pays : la France, l’Italie, le Brésil, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Le prêteur entend par ailleurs déployer une nouvelle plate-forme numérique sur la région Europe centrale (Autriche et Balkans) autour de la fin 2016.

En parallèle à la mue digitale, BNP Paribas Personal Finance prévoit de mener jusqu’en mars 2017 la migration informatique de Laser Cofinoga, fusionné au 1er septembre dernier. Les gains liés à l’intégration de l’ex-filiale des Galeries Lafayette devraient notamment contribuer à la réduction de 10% à 12% de la base de coûts du groupe en France, telle que prévue dans son plan stratégique 2017-2020.

Ce plan table aussi sur la montée en puissance du métier de crédit automobile, qui a longtemps stagné à 10 milliards d’euros d’encours. De 13 milliards l’an dernier, le stock de prêts devrait passer à 15 milliards fin 2016 et 20-22 milliards fin 2020. « En termes d’actifs pondérés du risque, le crédit automobile consomme environ deux fois moins de fonds propres que le crédit renouvelable », explique Alain Van Groenendael, président de BNPP PF, les prêts étant garantis par la valeur des véhicules. 

Sur le même sujet

A lire aussi