Les grands réassureurs restent fermes face aux pressions sur les prix

le 05/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La rigueur est toujours de mise dans le secteur, mais les acteurs de premier plan profitent de leur diversification.

Le marché reste difficile pour les réassureurs mais certains s’en sortent mieux que d’autres. Le numéro deux mondial, l’allemand Munich Re, a réussi l’an dernier à maintenir son volume de primes brutes émises à 50,4 milliards d’euros (contre 48,8 milliards d’euros en 2014). Mais les rendements...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi