La vente de HSBC Turquie à ING prend plus de temps que prévu

le 02/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les discussions entre ING et HSBC concernant l’acquisition de la filiale turque du groupe britannique piétineraient en raison du regain d’instabilité politique et économique dans le pays, révèle Bloomberg de sources proches du dossier. ING, qui espérait annoncer l’opération avant la fin août aurait besoin de quelques mois de plus. Les négociations pourraient encore échouer alors que HSBC entretiendrait des contacts avec d’autres acquéreurs potentiels. Cette année la livre turque a perdu plus de 20% et la capitalisation des banques a chuté de presque 40% en dollars.

A lire aussi