RBS risquerait une très lourde amende aux Etats-Unis

le 03/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Royal Bank of Scotland risque de devoir payer 13 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros) pour régler un litige lié à des actifs immobiliers titrisés (mortgage-backed securities, MBS), selon des documents judiciaires américains. Si tel était le cas, il serait difficile pour Londres de poursuivre le projet de désengagement de l'Etat, qui détient 78% du capital de la banque, ont déclaré des sources professionnelles vendredi. Pour l'heure, RBS a mis en réserve 1,9 milliard de livres (2,7 milliards d'euros) pour régler ces litiges liés à la vente de quelque 32 milliards de dollars de MBS aux Etats-Unis. La communication d'un tel montant par les autorités est probablement destinée à forcer la banque à négocier une amende à l'amiable.

A lire aussi