Le procès de François Pérol se poursuivra jusqu'au 2 juillet

le 24/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Initialement prévu jusqu'au lundi 29, le procès de François Pérol, président de BPCE accusé de prise illégale d'intérêt en raison des conditions de son arrivée à la tête du groupe en 2009, devrait finalement durer jusqu'au jeudi 2 juillet. Une troisième journée d'audience se tiendra demain avec l'audition des témoins et notamment de Christian Noyer, actuel gouverneur de la Banque de France, et de Claude Guéant, ancien secrétaire général de l'Elysée.

«A l'Elysée, en période de crise, nous sommes le relais des décisions qui sont prises par la ministre des Finances (Christine Lagarde, NDLR)», a déclaré mercredi François Pérol devant le tribunal correctionnel de Paris, minimisant ainsi son rôle dans le mariage des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires. Si «la décision politique d'aider ou non les banques» a effectivement été prise par le président de la République - et fait l'objet d'un avis de sa part -, le dispositif technique et les modalités de sa mise en œuvre ont, eux, été décidés par Bercy, a assuré l'ex-secrétaire adjoint de l'Elysée.

A lire aussi