L'Etat britannique ne détient plus que 15,9% de Lloyds Banking Group

le 02/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Royaume-Uni a encore réduit sa participation dans Lloyds Banking Group pour la ramener à 15,9% contre 16,87% précédemment, a annoncé le groupe bancaire jeudi. L'Etat avait pris 43% du capital de la banque pendant la crise financière de 2007-2008, moyennant un coût de 20,5 milliards de livres pour le contribuable britannique. Il a commencé à céder des titres aux actionnaires institutionnels en septembre 2013 et compte achever son désengagement en 2016. En incluant cette dernière opération, les ventes d'actions Lloyds lui ont permis de récupérer quelque 12,5 milliards de livres (17,6 milliards d'euros). La participation résiduelle de l'Etat représente une valeur de 9,9 milliards de livres au cours de Bourse actuel. Une partie en sera en principe réservée aux actionnaires particuliers l'an prochain.

A lire aussi