Le Comité de Bâle publie sa consultation sur le risque de taux

le 08/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les régulateurs bancaires du Comité de Bâle ont lancé lundi une consultation très attendue sur la gestion du risque de taux d'intérêt dans les «banking books» des établissements de crédit. L'objectif est de mieux préparer les banques à des pertes éventuelles sur leurs portefeuilles de crédit qui viendraient d'une variation des taux d'intérêt. A ce stade, le Comité de Bâle propose deux options: l'inclusion des nouvelles règles dans le pilier 1 de la régulation bancaire, ce qui les rendrait uniformes et obligatoires pour tous, ou leur inscription dans le pilier 2, qui laisse de la latitude aux autorités nationales.

Les banques françaises se sont déjà émues de ce projet, qu'elles accusent de favoriser un modèle de crédit à taux variable, comme aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, ce qui ferait peser in fine le risque de taux et sa gestion sur l'emprunteur, notamment pour le crédit immobilier. La Fédération bancaire française milite pour que les éventuelles nouvelles règles du Comité de Bâle se limitent au pilier 2.

A lire aussi