Les banques françaises dénoncent la réforme bancaire européenne

le 18/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les banques françaises se sont insurgées aujourd'hui contre le projet européen de réforme bancaire, un texte qui, selon elles, les écarteraient à terme des activités de marché. Ce projet de réforme vise à séparer les activités commerciales et d'investissement des banques européennes en imposant une «muraille de Chine» au sein des actifs bancaires. Il doit être examiné demain à l'occasion de la réunion des ministres européens des Finances (Ecofin). La Grande-Bretagne devrait obtenir une exemption car la loi britannique dite Vickers impose déjà aux filiales de banque de détail des groupes bancaires de renforcer leurs fonds propres à partir de 2019.

Dans un communiqué, la Fédération bancaire française (FBF) juge cette exemption totale «inadmissible» et estime que cette réforme met les banques françaises dans une position d'inégalité vis-à-vis de leurs concurrentes anglo-saxonnes. «Un seuil de minimis (35 milliards d’euros de dépôts retail ou 3% de dépôts retail par rapport au total de bilan) a été introduit, exonérant ainsi les banques de marché de toute contrainte : les grandes banques de financement et d’affaires américaines n’auront ainsi aucune limite à leurs activités», conteste la FBF.

A lire aussi