Les assureurs chinois vont accroître leurs investissements tactiques en Europe

le 18/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les produits de taux et les participations inférieures à 10% figurent parmi les outils disponibles. Les opérations stratégiques vont se poursuivre.

L’an dernier, AnBang a racheté Fidea Assurance en Belgique. Capture écran.

Les assureurs chinois vont multiplier les emplettes hors de leurs frontières, estiment les analystes de Dagong dans une note de recherche publiée ce jeudi. Mais ce mouvement pourrait ne pas être aussi visible qu’attendu. L’agence de notation chinoise table sur une montée en puissance des investissements tactiques, c’est-à-dire ceux concernant des prises de participation inférieures à 10% du capital et des instruments obligataires.

L’assouplissement des règles d’investissement à l’étranger (en octobre 2012 puis en août 2014)  et la quête d’une meilleure diversification des portefeuilles d’actifs poussent dans cette direction. Les obligations souveraines à haut rendement, les émissions de dette financière tier 2, la dette corporate, les projets dans l’immobilier et les infrastructures, ainsi que les actions d’émetteurs «blue-chip» figurent parmi les pistes d’investissement. L'acquisition par la banque centrale chinoise de 2% du capital de Generali en 2014, à la suite d'opérations similaires sur Fiat, Telecom Italia et Prysmian, illustre aussi cette capacité de la Chine à saisir des opportunités lorsqu'elles se présentent.

«Nous pensons également que des instruments de taux (tels que de la dette subordonnée de qualité) émis par des assureurs européens, qui se focalisent sur l’optimisation de leurs structures de capital et l’extension de leurs bases de financement, attireront davantage d’attention de la part de la Chine à l’avenir», écrivent Linas Grigaliunas et Carola Saldias, director et senior director chez Dagong Europe.

Les investissements de nature plus stratégique, qui se sont multipliés depuis 2014, vont également se poursuivre. L’an dernier, le conglomérat Fosun a repris plusieurs filiales d’assurance de Caixa Seguros e Saude au Portugal, tandis qu’AnBang a racheté Fidea Assurance en Belgique et Vivat aux Pays-Bas. Les analystes de Dagong Europe s’attendent à ce que les conditions d’acquisition sur le marché européen de l’assurance restent favorables pendant au moins les deux prochaines années.

Malgré la plus grande bienveillance du régulateur chinois, les investissements des assureurs locaux à l’étranger restent modestes eu égard à leur taille. Selon la CIRC, les compagnies d’assurance chinoises ont investi l’an dernier près de 24 milliards de dollars à l’étranger, principalement à Hong Kong, soit 1,4% de leurs actifs totaux à fin 2014. Leur capacité théorique d’investissement hors de Chine est plafonnée à 15% de leurs actifs.

A lire aussi