UniCredit a peu de marge de manœuvre face aux exigences de la BCE

le 14/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques italiennes sont les premières à dévoiler les ratios de solvabilité minimale réclamés par le régulateur de la zone euro.

La Banque centrale européenne (BCE) a assigné à UniCredit un ratio de fonds propres dur minimum tout juste inférieur à son niveau de solvabilité actuel, a dévoilé jeudi soir la première banque italienne. De quoi relancer le débat sur sa solidité. UniCredit devra respecter un ratio common equity...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi