Le TLAC pourrait coûter jusqu’à 1.110 milliards d’euros aux banques systémiques

le 10/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La capacité d’absorption des pertes devra avoir atteint son niveau de croisière en 2022, sauf pour les banques des pays émergents.

Le Conseil de stabilité financière (FSB) a dévoilé hier le niveau des exigences censées éviter que les difficultés de grandes banques internationales soient résolues en faisant appel aux contribuables ou aient des répercussions sur la stabilité financière mondiale. Elles pourraient conduire l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi