L’Etat est conforté dans sa gestion du CIF

le 15/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Cour des comptes recommande d’interdire le versement d’indemnités de départ aux dirigeants d’établissements financiers sauvés par l’Etat.

L’Etat est conforté dans sa gestion du CIF
(Photo DR)
L’Etat n’avait pas d’autre choix que d’offrir sa garantie au Crédit immobilier de France (CIF) en 2012. C’est en substance le message du rapport de la Cour des comptes publié ce mercredi à la demande de la commission des finances du Sénat. «Compte tenu des risques de défiance qu’encouraient les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi