L’EBA précise les règles du jeu sur la dette hybride bancaire

le 24/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans une opinion du 18 décembre, l’autorité européenne éclaircit le mode de calcul de la capacité des banques à payer des coupons sur leurs titres AT1.

Si le Crédit Agricole ou la Société Générale ont publié cette semaine les exigences en capital que leur fixe la BCE au titre du «pilier 2», elles le doivent à l’Autorité bancaire européenne (EBA). Celle-ci a recommandé aux banques, dans une opinion datée du 18 décembre, de communiquer les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi