Le coût des aléas naturels devrait quasiment doubler en France d’ici à 2040

le 04/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon l’AFA, près d’un tiers de ce surcoût serait directement lié au changement climatique et concernerait en priorité le péril sécheresse.

Le coût des aléas naturels devrait quasiment doubler en France d’ici à 2040
Inondations à la Faute-sur-Mer après le passage de la tempête Xynthia en 2010.
(Photo DR)
En pleine conférence des Nations unies sur le climat (COP21), l’association française de l’assurance (AFA) présente deux publications sur le risque climatique en France. L’étude «changement climatique et assurance à l’horizon 2040», préfacée par le climatologue Jean Jouzel, s’efforce de prédire l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi