La banque grecque Piraeus devra boucler une recapitalisation périlleuse

le 03/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La deuxième banque de Grèce ambitionne de lever au moins 1,6 milliard d’euros auprès des investisseurs privés compte tenu de son échange de dette.

Deuxième banque de Grèce par la taille de son bilan, Piraeus Bank a hérité d’une position de leader dont elle se serait bien passée. A l’issue des tests de résistance menés par la BCE, la banque affiche à elle seule un déficit de fonds propres de 4,9 milliards d’euros sur les 14,4 milliards...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi