SG soutient la comparaison avec BNP Paribas en matière de provisions

le 14/08/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

D'après Credit Suisse, les provisions rapportées aux actifs pondérés ont même été inférieures chez Société Générale sur les derniers trimestres

L’écart se réduit entre les deux grandes banques françaises ayant déjà publié leurs résultats trimestriels. Dans la banque d’investissement, les revenus dégagés par BNP Paribas (BNP) « se sont révélés seulement 1,1 fois supérieurs à ceux de la Société Générale (SG), soit le meilleur chiffre depuis longtemps pour cette dernière », relève Credit Suisse. Ce multiple avoisinait 1,6 au troisième trimestre 2007.

Cette tendance se remarque également en termes de qualité d’actifs. « En regardant les provisions de chacune des deux banques rapportées à leurs actifs pondérés du risque, le fait que BNP revendique des actifs de meilleure qualité que ses pairs n’apparaît pas clairement, souligne Credit Suisse. Les provisions de BNP ont été supérieures à celles de SG sur six des huit derniers trimestres, avec une moyenne de 104 points de base (pb) pour la première, contre 83 pb pour la seconde, en dépit du fait que BNP soit moins exposée aux marchés émergents. »

En revanche, le niveau des créances douteuses se révèle inférieur chez BNP, représentant 0,5 % de l’ensemble de ses prêts et 11 % de son capital, contre des pourcentages de respectivement 1,6 % et 33 % chez SG. « Les nouvelles créances douteuses ont crû de 9 % chez SG à 4,2 % de l’ensemble des prêts, contre une hausse de 20 % à 4,2 % chez BNP, mais le ratio de couverture a chuté de 2 points à 61 % pour la première, contre une augmentation de 2 points à 86 % chez la seconde », indique Credit Suisse. Selon les calculs de ce dernier, « si SG avait un ratio de couverture identique à celui de BNP, SG aurait à enregistrer 4,5 milliards d’euros de charges additionnelles, ce qui correspondrait à 15 % de son capital en 2009. »

A lire aussi