Prudence autour des banques américaines

le 12/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les établissements ne pourront plus jouer sur leurs provisions pour améliorer leurs résultats

Le marché s’attend à un troisième trimestre globalement atone pour les grandes banques américaines, alors que JPMorgan va publier ses comptes demain. Ainsi, selon le consensus établi par Thomson Reuters, les analystes anticipent une croissance de seulement 1,3% du bénéfice net du deuxième établissement du pays, par rapport au troisième trimestre 2009. Si ces anticipations étaient exactes, elles seraient le signe que les provisions pour créances douteuses ne font plus office de variable d’ajustement pour le secteur.

A lire aussi