Un mariage mutualiste signé dans la douleur

le 27/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'union de l'Ecureuil et des Banques Populaires est marquée du sceau du «problème» Natixis

Officialisé hier soir dans son principe, le mariage des organes centraux des Caisses d’Epargne et des Banques Populaires est marqué du sceau de la crise. La création du groupe et l’injection de 5 milliards d’euros de l’Etat ont pour but de contenir le problème Natixis, qui mettra des années à se débarrasser d’actifs à risque. Les pertes de la banque de gros ont contribué en 2008 à faire plonger l’Ecureuil et les Banques Populaires dans le rouge, pour un total cumulé de 2,5 milliards d’euros.

A lire aussi