Dixième mois de repli pour le crédit à la consommation

le 01/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon les statistiques de l’Association française des sociétés financières, le rythme du recul de la production s’est toutefois stabilisé en juillet

Pas d’amélioration sur le front du crédit à la consommation. En juillet, la production de nouveaux crédits s’est tassée de 18,2 % (à 3,31 milliards d’euros) par rapport à juillet 2008. Comme le constate l’Association française des sociétés financières (ASF), le marché a enregistré un recul « pour le dixième mois consécutif ».

L’ampleur de la baisse tient notamment à l’effondrement continu des prêts personnels (voir tableau). A -29,2 %, la baisse s’est même amplifiée par rapport à la moyenne des trois mois précédents de -28,5 %. Idem dans les crédits renouvelables. La moyenne de -14,1 % du deuxième trimestre a fait place à une baisse de 15,1 %.

Le bilan est en revanche plus nuancé dans les financements affectés. La tendance est encore largement orientée à la baisse dans l’amélioration de l’habitat (-19,7 % contre -8,75 % au premier semestre). Toutefois, « le recul des financements de voitures particulières neuves (par crédit et location avec option d’achat) s’atténue : il est de 12,2 % sur un an en juillet après -15,5 % sur les trois mois précédents », remarque l’ASF. De fait, si le recours à la location avec option d'achat (LOA) reste en retrait de 18,1 %, les financements d’automobiles par crédit classique ont ramené leur recul à 8,2 % contre -9 % à fin juin.

Parallèlement à cette légère inflexion, l’ASF souligne un autre élément important. Depuis octobre dernier, le rythme de baisse de la production s’est s’amplifié de mois en mois. Or, en juillet, il s’est stabilisé par rapport à celui du mois précédent. Les statistiques d’août en seront donc d’autant plus attendues. Elles permettront de voir s’il s’agit d’un simple répit ou si le point bas a été touché.

A lire aussi