CASA peut compter sur ses clients pour se refinancer

le 29/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

20 % de ses liquidités moyen-long terme proviennent des réseaux de la banque verte

Avec un programme de 25 milliards d’euros pour 2010 réalisé à 89% à fin août, Crédit Agricole SA (CASA) s’estime satisfait de l’avancée de son plan de refinancement. C’est, entre autres messages, celui que la structure cotée de la banque verte a fait passer aux investisseurs réunis hier à Paris, dans le cadre de sa tournée entamée la semaine dernière aux Etats-Unis. Un auto-satisfecit de bon aloi pour un établissement qui n’a pas eu recours aux facilités des banques centrales pendant la crise de liquidité de mai et juin liée à la dette souveraine.

CASA a su mettre à profit la puissance de son réseau (le premier de France) pour solliciter ses clients: cette source d’approvisionnement représente 20% des liquidités moyen-long termes levées en 2010 à fin juillet, soit quasiment autant que le montant cumulé à travers les émissions publiques destinées aux investisseurs qualifiés (voir graphique). Elle a principalement consisté en deux émissions de titres subordonnés remboursables (TSR), en mars et en juillet, pour des montants nominaux respectifs de 750 et 900 millions d’euros pouvant être portés à 937 millions et 1,2 milliard. En septembre, la banque a également procédé à une nouvelle émission de TSR de 660 millions d’euros.

Cette pratique est relativement courante pour les établissements mutualistes, ceux-ci pouvant compter sur les liens de proximité tissés avec leurs clients particuliers. Ainsi, le groupe BPCE (Caisses d’Epargne et des Banques Populaires) a pu lever 1,6 milliard d’euros en trois émissions en 2010. Il avait collecté 2 milliards sur l’ensemble de l’exercice 2009. Un atout appréciable dans la politique de diversification des ressources.

A lire aussi