Bruxelles veille au grain sur les aides aux banques

le 24/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission européenne exige des contreparties aux établissements soutenus par les Etats

Les gouvernements devraient se montrer exigeants à l’égard des banques bénéficiant de leur soutien, estime la Commission européenne. Cette dernière, qui a l’autorité pour juger de la légalité des aides publiques, veut soumettre les plans de restructuration individuels à des tests de résistance. Elle espère casser ainsi la logique implicite de protection de l’industrie nationale qui s’est imposée depuis le début de la crise. « Nous imposerons la fermeture des banques dont la viabilité n’est pas assurée par leur plan », a même estimé un expert.

A lire aussi