Les banques françaises font tomber les têtes

le 30/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Daniel Bouton et Dominique Ferrero vont grossir les rangs des banquiers rattrapés par la crise

Pressions politiques et sociales rattrapent les patrons de banques françaises. Daniel Bouton et Dominique Ferrero sont venus ajouter hier leurs noms à la liste des financiers de haut vol victimes de la crise. Ces départs interviennent juste avant les assemblées générales de leurs groupes respectifs – le 19 mai pour la Société Générale et cet après-midi pour Natixis – qui s’annoncent chahutées. Rares sont désormais les états-majors des grandes banques du pays à n’avoir pas été chamboulés en l’espace d’un an.

A lire aussi