Les banques européennes ont réalisé aux deux tiers leur refinancement senior

le 11/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En moyenne, 65 % des émissions de dette senior prévues pour 2010 ont été réalisées. Mais certains établissements sont à la traîne

Intesa Sanpaolo pointe à 100%, Commerzbank affiche un petit 32%. Mais les grandes banques européennes, en moyenne, ont déjà assuré les deux tiers de leur programme d'émission de dette senior prévu pour 2010, montre une étude de Morgan Stanley. Une nouvelle plutôt encourageante alors que le marché de la dette bancaire senior s’est refermé début mai.

Ce résultat, qui exclut les placements privés, «est meilleur que certains investisseurs auraient pu le penser», estime Morgan Stanley. Les banques suisses et nordiques sont en avance sur leur plan de marche. Du côté des françaises, Natixis a encore les deux tiers de son programme à réaliser. Les prêteurs espagnols de taille moyenne, Banesto et Sabadell, figurent également en queue de peloton.

«Nous ne sous-estimons pas le risque que certaines banques sollicitent le marché primaire en masse lorsque celui-ci rouvrira, et avec des concessions significatives», indiquent les analystes de Morgan Stanley, qui préfèrent dès lors la dette senior des établissements les plus en avance. A long terme, le renchérissement des coûts de financement reste un gros sujet d'inquiétude pour la banque.

Les prêteurs ont cependant d’autres moyens pour jouer sur leurs besoins de financement. En réduisant leur bilan d’abord. En cherchant d’autres sources ensuite. Le marché des obligations sécurisées a connu sa semaine la plus active depuis mars, et accueille de nouveaux émetteurs. Le britannique RBS, par exemple, a procédé le 9 juin à un placement inaugural de 1,25 milliard d’euros. Des banques sollicitent aussi leur clientèle de particuliers. A l’image de BPCE, qui vend depuis le 4 juin des obligations 2020 dans les agences Caisses d’Epargne et Banques Populaires. Et la Banque centrale européenne reste prêteur en dernier ressort.

A lire aussi