Les assureurs consacrent en moyenne huit millions d’euros à Solvabilité II

le 06/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ce budget, très disparate selon les acteurs, représente 0,34 % des primes. Un effectif moyen de dix salariés est dédié au projet

A 26 mois de l’entrée en vigueur de Solvabilité II, l’implication des assureurs sur la mise en œuvre de la directive se précise. Sur le plan financier, les acteurs estiment en moyenne le budget dédié à 8 millions d’euros, soit 0,34% de leurs primes brutes, selon un sondage réalisé par PricewaterhouseCoopers (PwC) auprès de 106 assureurs européens répartis dans 22 pays.

«Il existe toutefois une très grande dispersion selon les acteurs sur l’estimation du budget alloué (qui inclut les changements informatiques, les recrutements, la rédaction de nouvelles documentations…, ndlr). Une corrélation entre le volume de primes et le coût estimé du projet n’est par ailleurs pas évidente: beaucoup de données rentrent en jeu, comme la complexité de l’activité, l’état des lieux de la société à la base…», a expliqué Jimmy Zou, associé responsable de Solvabilité II chez PwC, à l’occasion mardi d’une conférence de presse.

Parmi les coûts prévus, l’infrastructure IT (refonte, optimisation des systèmes…) représente le plus gros poste de dépenses aux yeux des assureurs (25% du budget en moyenne).

En terme de ressources humaines, les assureurs européens prévoient de consacrer dix personnes en moyenne à temps plein sur le projet. «Les sociétés abordent Solvabilité II différemment. Certaines mobilisent des salariés à temps plein et peuvent passer par des recrutements, ce qui apparaît comme le plus efficace, tandis que d’autres attribuent un pourcentage du temps de travail de leurs équipes au projet», a indiqué Eric Dupont, associé responsable du secteur de l’assurance chez PwC.

L’étude confirme par ailleurs un problème de préparation de certains assureurs à Solvabilité II, 53% des sondés n’ayant encore initié aucun programme.

A lire aussi