Alger met à l'amende les banques étrangères

le 16/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La justice leur réclame des sommes énormes. BNP Paribas et la Société Générale sont visées

Depuis plus d’un an, l’affaire empoisonne la vie des banques étrangères en Algérie, mais est passée inaperçue en France. La justice algérienne a condamné en première instance et en appel plusieurs d’entre elles à des amendes colossales – on parle de 1,5 milliard d’euros au total – pour des infractions à la législation sur les changes. Parmi les banques visées figurent BNP Paribas et la Société Générale. La Banque d’Algérie a déclenché la procédure, qui doit désormais passer en cassation devant la Cour Suprême du pays.

A lire aussi