Banco Popular envisage de cantonner ses actifs immobiliers toxiques

le 08/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque discute avec les autorités pour créer une filiale spécialisée dans la gestion des reliquats de la bulle immobilière espagnole.

La purge des passifs hérités de la bulle immobilière espagnole est un travail de longue haleine. Malgré la constitution fin 2012 de la Sareb, qui a repris 50,7 milliards d’euros d’actifs auprès du secteur bancaire, Banco Popular projette de créer une structure destinée à isoler les reliquats de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi