La Banque d’Italie conteste le bien-fondé du SREP

le 22/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Fabio Panetta, membre du conseil de surveillance prudentielle de la Banque centrale européenne (BCE), a adressé un courrier à Danièle Nouy dans lequel il estime que de nombreux critères retenus dans le cadre du processus de surveillance et d’évaluation prudentielle (SREP) ont déjà été couverts...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi