Banco Sabadell s’intéresserait aux actifs immobiliers de Northern Rock

le 15/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque espagnole évalue l’intérêt d’un portefeuille de 13 milliards de livres de prêts hypothécaires détenu par la «bad bank» UK Asset Resolution.

Banco Sabadell s’apprêterait à poursuivre son offensive au Royaume-Uni. Après avoir récemment finalisé le rachat de TSB Banking Group, la banque espagnole serait en effet en train d’évaluer l’intérêt d’un portefeuille de 13,2 milliards de livres (18 milliards d’euros) de crédits immobiliers issus des banques nationalisées Northern Rock et Bradford & Bingley, selon plusieurs sources relayées par la presse.

A l’occasion de ses résultats annuels, l’UK Asset Resolution (Ukar), la «bad bank» étatique qui gère ces actifs, avait indiqué mi-juin qu’elle avait entamé en avril la vente «d’environ 13 milliards de livres» d’actifs. Banco Sabadell serait l’établissement le mieux placé pour acquérir ces portefeuilles, évalués à 400 millions de livres et constitués «pour l’essentiel de prêts hypothécaires octroyés par Northern Rock avant son sauvetage en 2008», selon le quotidien Expansion.

Améliorer la rentabilité de TSB

Banco Sabadell pourrait financer cette acquisition en fonds propres, via TSB Banking Group. En mars, la banque espagnole avait racheté pour 1,7 milliard de livres les 50% du capital de la septième banque du Royaume-Uni encore détenus par Lloyds Banking Group, qui avait dû introduire en Bourse sa filiale à la suite de son sauvetage par l’Etat. Banco Sabadell avait été autorisée à prendre le contrôle à 100% du groupe en avril, un processus finalisé fin août.

Début septembre, les analystes de Keefe, Bruyette & Woods ont souligné l’intérêt stratégique pour le groupe espagnol de s’étendre outre-Manche. «Nos analyses montrent que l’acquisition de Williams & Glyn serait l’opération la plus relutive», estimaient-ils en référence à la filiale bancaire de RBS, que le groupe doit mettre en vente pour prix de sa nationalisation en 2008. Les experts listent également Virgin Money et OneSavings, la banque contrôlée par J.C. Flowers.

Une acquisition permettrait à Banco Sabadell de renforcer la rentabilité du réseau de TSB Banking, qui compte 631 agences et 4,5 millions de clients particuliers. Au premier semestre, la banque britannique a dégagé un profit en baisse de 31%, à 10,3 millions de livres. Ses actifs totalisaient à fin juin 28 milliards de livres.

A lire aussi