François Villeroy de Galhau coupe ses liens avec BNP Paribas

le 11/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’ancien dirigeant de BNP Paribas, dont la nomination au poste de gouverneur de la Banque de France doit être valisée par l’Assemblée nationale et le Sénat, a pris les devants pour prévenir tout conflit d’intérêt. Dans un courrier envoyé aux deux assemblées et révélé par Les Echos, François Villeroy de Galhau dit renoncer à toute rémunération différée de son ancien employeur (bonus différé, stock-options, plan à long terme) sans contrepartie financière. Il s’engage aussi à ne pas détenir d’actions de banque (dont BNP Paribas) et d’assureurs. Enfin, il renoncera à participer à toute décision individuelle de la Banque de France concernant BNP Paribas ou un de ses filiales, dans un délai de deux ans à compter de son départ du groupe, qui a eu lieu fin avril 2015.

A lire aussi