BPCE dément réfléchir à un dirigeant intérimaire

le 26/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’approche du procès de François Pérol qui doit avoir lieu les 22, 24 et 25 juin provoque des remous au sujet de la gouvernance du groupe. BPCE, qui a renouvelé son conseil de surveillance vendredi, infirme considérer la possibilité d’un président du directoire intérimaire.

A lire aussi