La taxe bancaire britannique à nouveau critiquée

le 11/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Des établissements étrangers comme Citigroup, JPMorgan et UBS pourraient réduire leur présence à la City sur des activités soumises au prélèvement de la taxe bancaire (bank levy) comme les opérations de pension livrée, rapporte le quotidien qui cite Anthony Browne, à la tête de la British Bankers’ Association. Il ajoute que cette taxe rend ces activités insuffisamment rentables outre-Manche.

A lire aussi