BNP Paribas renouvelle sa direction générale

le 22/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le départ de François Villeroy de Galhau poursuit le changement de génération de son équipe dirigeante.

C’est en quelque sorte la fin d’une ère pour la gouvernance de BNP Paribas qui a été annoncée mardi matin… depuis Matignon. Les services du Premier ministre ont en effet rendu publique la nomination de François Villeroy de Galhau, un des deux directeurs généraux délégués, à la tête d’une mission sur le financement et l’investissement en France et en Europe. Son départ acte celui d’un des derniers grands piliers de l’époque Pébereau-Prot présents avant l’arrivée à la direction générale de Jean-Laurent Bonnafé fin 2011.

Celui qui avait remplacé Jean-Laurent Bonnafé comme responsable de l’ensemble des activités de banque de détail de BNP Paribas tout en devenant directeur général délégué le 1er décembre 2011 est un des derniers hommes de l’ère Baudouin Prot à partir.

L’amende de 8,97 milliards de dollars infligée par les autorités américaines le 1er juillet 2014 suite à l’accord signé par BNP Paribas accusée de violation de règles américaines d’embargo avait déjà précipité le renouvellement à la tête de la banque. Le départ à la retraite, le 30 juin 2014, de Georges Chodron de Courcel, alors directeur général délégué, avait été annoncé dans le cadre de cet accord par le régulateur bancaire de l’Etat de New York, avec celui de 12 autres collaborateurs.

Baudouin Prot, président de BNP Paribas, a ensuite quitté prématurément le groupe au 1er décembre 2014. Eprouvé, celui qui était directeur général au moment des faits reprochés par la justice américaine a été remplacé par Jean Lemierre, conseiller du président depuis 2008.

Directeur général adjoint depuis 2011, Alain Papiasse a été envoyé aux Etats-Unis y représenter la direction générale. Il a conservé la supervision du pôle de la banque de financement et d’investissement, rebaptisé CIB (Corporate and Institutional Banking), dont la responsabilité opérationnelle est toutefois revenue à Yann Girardin, un des douze membres du comité exécutif, nommé par Jean-Laurent Bonnafé.

Enfin, autre signe d’un changement profond des hommes de pouvoir chez BNP Paribas, Michel Pébereau, président entre 1993 et 2011, resté à son départ président honoraire, administrateur et président du comité des nominations, doit quitter le conseil d’administration de la banque mi-mai.

Pour remplacer François Villeroy de Galhau comme responsable des activités de banque de détail, la banque, si elle ne modifie pas son dispositif de gouvernance pour l’occasion, pourrait nommer Marie-Claire Capobianco, actuelle responsable de la banque de détail en France et membre du comex, selon les rumeurs. Dans un tel cas de figure, elle deviendrait une des très rares femmes à accéder à la direction générale déléguée d’un grand groupe bancaire en France.

Après une mission qui doit durer six mois, François Villeroy de Galhau pourrait succéder en novembre à Christian Noyer, qui prend sa retraite cette année, comme gouverneur de la Banque de France. Des bruits que l'intéressé qualifie de rumeurs. L’Elysée pourrait le préférer à Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne dont le nom circulait jusque-là. 

Ancien directeur de cabinet de Dominique Strauss-Kahn (1997-1999) puis de Christian Sautter (1999-2000) à Bercy, François Villeroy de Galhau a plusieurs fois été donné partant du groupe bancaire récemment. Il aura donc franchi le pas cette année.

A lire aussi