La «bad bank» espagnole a aggravé sa perte en 2014

le 31/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Sareb, structure de défaisance des actifs problématiques des banques espagnoles, a plus que doublé sa perte nette en 2014, à 585 millions d'euros, un solde qui atteste de l'étendue de la tâche qu'elle doit encore accomplir en matière d'assainissement des bilans bancaires. La Sareb a constitué pour 719 millions d'euros de provisions sur ses créances, alors même que les prix de l'immobilier semblent se stabiliser en Espagne après un marasme de six ans. Opérationnelle depuis 2013, la «bad bank» espagnole a collecté pour 50 milliards d'euros d'actifs hérités des banques renflouées par l'Etat.

A lire aussi