Le Crédit Coopératif va migrer son informatique sur celle de BPCE

le 09/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe investit dans une migration vers la plate-forme IT-CE pour poursuivre son développement

Le Crédit Coopératif cultive sa différence, mais aussi son appartenance au groupe BPCE. La banque a décidé de migrer son système d’information de sa propre plate-forme actuelle vers la plate-forme ITCE (Informatique et technologies Caisse d’Epargne). Le plan d’investissement prévu pour ce projet est évalué à 70.000 jours homme, et les investissements ont commencé à être comptabilisés dans l’exercice 2014.

Cette migration répond aux enjeux de développement et de modernisation de la banque, en relation notamment avec la montée en puissance du numérique, mais aussi à l’adaptation aux évolutions réglementaires. «La décision a été prise en avril 2014. Nous entrons pour trois ou quatre mois dans la phase d’analyse détaillée, puis il y aura environ trente mois de phase de mise en œuvre», précise Christine Jacglin, directrice générale du Crédit Coopératif.

Suite au départ en retraite de François Dorémus, la banque a nommé le 29 janvier une nouvelle directrice générale qui a pris ses fonctions lundi 2 mars. Christine Jacglin, entrée comme inspectrice à la Banque Populaire en 1987, y a occupé différentes fonctions et dirigeait dernièrement la Banque Populaire d’Alsace qui vient de fusionner avec Lorraine Champagne.

Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif, dont le mandat d’administrateur doit être soumis au vote cette année, a présenté vendredi à ses côtés ses résultats annuels 2014. Le produit net bancaire du Crédit Coopératif a crû de 10,5 % l’année dernière, à 410,8 millions d’euros. La marge d’intérêt en est l’élément moteur, en progression de 9,7 %, à 254 millions. La banque a vu son résultat net part du groupe plus que doubler en 2014, atteignant 55 millions d’euros. Son ratio de solvabilité tier one atteint 9,79% fin 2014, contre 9,72% un an plus tôt.

80% du PNB du Crédit Coopératif est réalisé sur sa clientèle historique de petites entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) et d'organismes d’intérêt général, et à 20% sur les particuliers. Ses encours de crédits ont progressé de 6,4%, à 10,64 milliards d’euros. Bpifrance devrait annoncer dans quelques semaines des projets en matière de financement long concernant la clientèle cible du Crédit Coopératif, les acteurs de l'ESS, annonce Jean-Louis Bancel.

A lire aussi