L'Etat britannique réduit sa participation au capital de Lloyds Banking Group

le 23/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Etat britannique a légèrement réduit sa participation dans le capital de Lloyds Banking Group, de 24,9% à 23,9%, a annoncé lundi la banque britannique, sauvée de la faillite par les contribuables pendant la crise financière de 2007-2009 avec une injection d'argent public de 20 milliards de livres. UK Financial Investments (UKFI), l'institution publique qui gère les participations de l'Etat dans le secteur financier, avait mandaté en décembre la banque Morgan Stanley pour céder des titres Lloyds sur le marché. Sans tenir compte de l'opération annoncée ce lundi, l'UKFI a déjà récupéré 7,4 milliards de livres via deux cessions d'actions Lloyds.

A lire aussi