Philippe Brassac s'apprête à prendre les rênes de Crédit Agricole SA

le 11/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Tradition respectée au Crédit Agricole. Philippe Brassac, le secrétaire général de la FNCA, la Fédération nationale du groupe, s’apprête à prendre la direction générale de Crédit Agricole SA, l’organe central et véhicule coté, selon des sources internes. Premier actionnaire de CASA (56% du capital) au travers de la SAS La Boétie, «les caisses régionales soutiennent Philippe Brassac», indique une source proche. Le directeur général de la caisse de Provence-Côte d’Azur est d’ailleurs le seul candidat déclaré à ce stade, comme l’indique Le Monde.

Il n'est pas encore certain que la succession de Jean-Paul Chifflet, dont le mandat s’achève en mai, sera actée d'ici à la publication des résultats de la banque verte, le 18 février au matin. Le conseil d'administration de CASA qui se tient la veille sera avant tout consacré aux comptes.

Par ailleurs, certaines sources évoquent un rôle de numéro deux pour Xavier Musca dans la nouvelle gouvernance. L'ancien secrétaire général de l'Elysée, arrivé en 2012 à la banque verte, est aujourd'hui l’un des quatre directeurs généraux délégués de CASA, en charge de la banque de détail à l’international, de la gestion d’actifs et de l’assurance. «C'est une personne de valeur, comme les autres directeurs généraux délégués, de profil différent des autres. Les relations avec lui sont très bonnes», indique un proche du dossier.

Derrière ce mouvement attendu se joue la réforme de la gouvernance du Crédit Agricole. A la FNCA, Philippe Brassac a poussé le projet de réorganisation de l’organe central (ROC), visant à transférer ces fonctions de CASA vers une structure détenue à 100% par les caisses régionales.

A lire aussi