Millésime contrasté pour l'assurance dommages française en 2014

le 29/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Bernard Spitz et Pierre Michel, respectivement président et délégué général de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) ont dressé ce matin un premier bilan de l'année 2014 pour le secteur français de l'assurance. En dommages, la sinistralité a évolué de manière contrastée l'an dernier. Sur le segment automobile, si le nombre d'accidents matériels a diminué de 3%, la fréquence des dommages corporels a augmenté de 2%. Il s'agit de la première année de hausse en la matière depuis 19 ans. «L'une des raisons tient à un hiver doux qui a favorisé la sortie des deux-roues», a expliqué Bernard Spitz. Le ratio combiné de la branche s'est sensiblement dégradé, à 107%. En habitation, le nombre de cambriolages a diminué, marquant une inversion de la tendance.

En ce qui concerne les événements climatiques, 2,2 milliards d'euros d'indemnisation ont été versés en 2014, alors que l'indemnisation annuelle moyenne sur 20 ans s'élève à 1,5 milliard d'euros. Les cotisations (affaires directes) ont totalisé 51 milliards d'euros (+1,5%) pour des charges de sinistres de 36,7 milliards d'euros.

A lire aussi