Le Comité de Bâle se penche sur le traitement du risque souverain

le 23/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Comité de Bâle a rendu public vendredi son programme de travail pour 2015 et 2016. Son objectif principal sera de «restaurer la confiance dans les ratios de capital des banques», souligne un communiqué, avec la poursuite des travaux sur le calcul des actifs pondérés en risque (RWS) et sur la fiabilité des modèles internes. Mais trois autres chantiers sont prévus sur la période, à commencer par l'examen du risque souverain. «Le Comité a engagé une revue du traitement réglementaire existant du risque souverain et va considérer de potentielles options de politique. La revue sera menée de manière prudente, holistique et graduelle», indique le communiqué.

Les régulateurs bancaires vont aussi examiner «l'intégration, la cohérence et le calibrage global» des différentes mesures prises à ce jour. Enfin, ils pencheront sur le rôle croissant des tests de résistance bancaires et la manière de les intégrer au cadre prudentiel, notamment au Pilier 1 des exigences minimales en capital.

A lire aussi