Deutsche Bank et Barclays accuseraient de lourdes pertes sur le franc suisse

le 16/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La banque allemande Deutsche Bank, numéro deux mondial du marché des changes, aurait perdu 150 millions de dollars dans ses activités de trading jeudi en raison de la forte volatilité qui a suivi l'abandon par la Banque nationale suisse du plancher liant le franc à l'euro. Le Wall Street Journal l'affirme en citant une source proche du dossier. Barclays aurait également enregistré des pertes de plusieurs dizaines de millions de dollars, selon le quotidien, mais inférieures au total à 100 millions. Les pertes viendraient notamment des portefeuilles d'options liées au franc suisse.

A lire aussi