Santander montre la voie au secteur bancaire

le 09/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La levée de fonds et la baisse du dividende annoncées hier reflètent l'exigence croissante imposée aux banques.

Le chemin est encore long pour les banques avant d’atteindre le niveau de capitalisation optimal fixé par les régulateurs. En témoignent les mesures prises hier par Santander. La banque espagnole a annoncé une augmentation de capital de 7,5 milliards d’euros par placement accéléré au prix de 6,18 euros par action, et une baisse de son dividende pour 2015. Même si ses concurrentes sont mieux capitalisées, l’accumulation des contraintes réglementaires laisse attendre d’autres mesures de ce type chez les grandes banques européennes.

Ana Botin, présidente du groupe Santander. Photo DR.
ZOOM
Ana Botin, présidente du groupe Santander. Photo DR.

A lire aussi