Chenavari consolide son pôle de crédit à la consommation au Benelux

le 09/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds alternatif rachète la filiale néerlandaise de LaSer Cofinoga, mise au ralenti depuis 2012.

Un peu plus d’un an après avoir pris une participation majoritaire dans Buy Way Personal Finance (ex-Cetelem Belgique), Chenavari Investment Managers étoffe son activité de crédit à la consommation au Benelux. Le fonds londonien de Loïc Féry, spécialiste du crédit (corporate, high yield, dérivés…), vient de conclure l’acquisition de LaSer Nederland auprès de LaSer Cofinoga, désormais filiale à 100% de BNP Paribas Personal Finance. 

«Ces plates-formes de production et de recouvrement de prêts nous permettront aussi d’être plus performants dans la gestion de portefeuilles de même type rachetés aux banques», assurait récemment à L'Agefi Loïc Féry.

Fondée en 1996 et basée à s-Hertogenbosch (Bois-le-Duc aux Pays-Bas), la société compte 140 salariés. Dans un communiqué, Chenavari annonce que LaSer Nederland «cherchera après l’acquisition à entrer de nouveau sur certains segments du marché néerlandais du crédit à la consommation». Depuis le plan de restructuration initié en 2012, qui s’est traduit par une réduction des effectifs et des dépréciations, l’activité de la filiale s’est fortement contractée. L’encours atteignait 528 millions d’euros fin 2013, en repli de 13% par rapport à 2012.

Face à un marché en récession, LaSer Nederland, qui compte quatre marques (Directa.nl, Sygma Finance, Laser Cards et Prime Line), s’est recentré sur l’animation des meilleurs profils clients, avec une production concentrée sur l’utilisation de la carte de paiement et des propositions de tirage financier. Cette politique a permis de faire baisser «fortement» le coût du risque aux Pays-Bas, «où la production reste à présent marginale et essentiellement portée par les clients connus».

La filiale néerlandaise est logée au sein de l’unité génératrice de trésorerie (UGT) «Europe du Nord». Celle-ci est majoritairement tirée par le Royaume-Uni, qui a représenté 66% des encours en 2013, avec une production en hausse de 25%. La Scandinavie (Danemark, Norvège) connaît également une phase de croissance.

Aux commandes, Chenavari imagine un nouvel élan pour l’activité. «Compte tenu de l’environnement économique actuel et des barrières naturelles à l’entrée pour cette industrie, Chenavari considère le secteur du crédit à la consommation comme une classe d’actifs attractive capable de générer des rendements positifs ajustés en fonction des risques», indique le fonds alternatif.

A lire aussi