BBVA renforce ses fonds propres en s'allégeant chez Citic

le 24/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque espagnole diminue à nouveau sa participation dans la banque chinoise en sortant de sa succursale à Hong-Kong.

BBVA fait un pas de plus pour réduire sa participation dans la banque chinoise Citic. La deuxième banque espagnole a annoncé mardi la revente à Citic Bank de sa participation de près de 30% dans CIFH, dont l'établissement chinois est la société mère, pour environ 845 millions d'euros. Citic détient désormais 100% de CIFH, sa succursale basée à Hong-Kong.

BBVA précise dans un communiqué qu'elle dégagera une plus-value de cession de 700 millions d'euros mais que l'opération aura également un impact négatif de 25 millions d'euros sur le bénéfice.

La banque espagnole détient encore une participation d'un peu moins de 10% dans Citic, où elle est entrée fin 2006. Elle est ensuite montée au capital du groupe chinois en faisant passer sa participation de 10 à 15% en décembre 2009, contre environ un milliard d’euros. BBVA affichait alors 3 milliards d’investissement dans Citic, et détenait 30% de CIFH. Avec la crise, BBVA a ensuite commencé à céder ses participations en Chine. Avant la dernière opération en date, elle a cédé pour 5,1% de Citic à sa maison mère en octobre 2013 pour l’équivalent de 944 millions d’euros, au prix d'une moins-value de 120 millions d'euros. Et a alors ramené sa participation à son niveau actuel de 9,9%.

BBVA précise dans son communiqué d’hier que cette nouvelle opération de cession ajoutera 20 points de base à son ratio de fonds propres dur (fully-loaded), qui s’élevait à 10,1% fin septembre. «C’est une opération positive qui permet à BBVA de renforcer son capital, estime Nuria Alvarez, analyste de la banque espagnole Renta 4 Banco. Cette transaction est davantage une question d’ordre règlementaire que stratégique». BBVA renforce à nouveau son capital après avoir vendu pour 2 milliards d’euros d’actions fin novembre pour monter à 40% au capital de Garanti, en achetant près de 15% de participation supplémentaire dans cette banque turque.

Le bénéfice de BBVA dans la région Eurasie, qui regroupe ses opérations en Chine, que la banque n’entend pas quitter, et en Turquie, a été en hausse de 13% sur les neuf premiers mois de l’année. La revente de sa participation dans CIFH devrait être finalisée au second trimestre 2015, précise BBVA.

A lire aussi