L’Etat britannique veut céder de nouveaux titres de Lloyds

le 17/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Lloyds Banking Group avance vers sa privatisation. L'Etat britannique va vendre une nouvelle part de son capital dans les six prochains mois, a annoncé mercredi l'agence chargée de gérer les participations publiques dans le secteur bancaire. UK Financial Investments (UKFI) a mandaté la banque Morgan Stanley en vue de la cession de ces titres. L'Etat détient encore 25 % de Lloyds, qu'il avait sauvé de la faillite pendant la crise financière. Il a déjà réduit sa participation en cédant deux premières tranches du capital, pour un montant total de 7,4 milliards de livres (9,3 milliards d'euros).

A lire aussi