Michel Lucas abandonne une partie de ses mandats au Crédit Mutuel

le 12/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

A 75 ans, Michel Lucas prend un peu de recul au sein du Crédit Mutuel, comme il l'avait annoncé en interne il y a quelques mois. Le groupe a annoncé vendredi que son patron avait démissionné de ses mandats de président de la Caisse fédérale de Crédit Mutuel (CFCM) et de PDG du CIC et de la Banque fédérative du Crédit Mutuel, bras armé de la banque mutualiste sur les marchés. «Sur sa proposition», le conseil du CIC a nommé Nicolas Théry au poste de président et Alain Fradin à celui de directeur général. Ce tandem a également pris les rênes de la CFCM et de la BFCM.

Grand artisan de la croissance du Crédit Mutuel, qui a obtenu les meilleurs résultats des banques françaises au bilan de santé de la BCE, Michel Lucas n'a pas pour autant renoncé à peser sur les orientations du groupe. Il reste président de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, l'organe central, et de la Fédération Centre-Est Europe (à Strasbourg), la plus importante au sein de la banque.

De sources proches du dossier, le groupe a par ailleurs engagé des travaux sur une réforme de sa gouvernance et en particulier de son organe central. Un projet qui fait suite aux menaces de sécession des cousins bretons du Crédit Mutuel Arkéa. Le groupe ne fait aucun commentaire sur le sujet.

A lire aussi